Un héritage perdu - Joseph Barkley

Mon blogue

Un héritage perdu

Un héritage perdu - Joseph Barkley

Je retrouvais un ancien ami, qui comme moi, avais pendant son enfance, été un grand amateur de courses de chevaux. Il en possédait deux qui lui avaient été légués par un de ses oncles, et dont il prenait plaisir à entraîner dès qu’il avait un peu de temps. Il avait gagné plusieurs courses auparavant, et avait presque même décidé de devenir entraîneur, et de reprendre en main le haras de son grand-père après son décès. Aujourd’hui, il avait l’air maussade, et avait certainement besoin de parler. Une mauvaise gestion du patrimoine ne lui laissait même pas envisager de garder la moindre parcelle de terre où le moindre objet ayant appartenu à sa famille.

Il avait eu une enfance très aisée et avait joui de toutes les opportunités que pouvait lui apporter les différents domaines appartenant à sa famille. Tout en étant resté un peu dandy, il avait toujours adoré les animaux et se voyait gérer particulièrement les haras où se trouvaient à l’intérieur, auparavant, plusieurs chevaux de course qui avaient non seulement gagné pas mal de trophées, mais qui avaient aussi rapporté pas mal d’argent pour le bien des domaines. Il avait été présent pour la vente du dernier cheval de course avec un de ses oncles qui se sentait meurtri d’avoir laissé la gestion du patrimoine familial entre les mains du frère aîné qui n’avait fait que lapider toute la fortune en ayant pris le soin de bien cacher son arnaque pendant des années.

Je lui préconisais de se reprendre et de prendre l’exemple sur son arrière-grand-père qui avait tout créé à partir de rien. Aller grappiller les quelques miettes qui restent, était une perte de temps pour moi. Je lui suggérais étant donné que dans sa famille, ils avaient le bras long qu’il lui était assez facile de pouvoir s’entourer de bons conseillers pour redémarrer, s’il le voulait, la création d’un grand domaine pour le dressage de chevaux. Il n’aurait à se fier qu’à son courage et non à sa famille et n’aurait grâce à cela à ne rendre par la suite aucun compte à qui que ce soit. Tomber de si haut devait être très désagréable. Mais lorsqu’il me racontait lui-même les histoires qu’il avait entendues de son grand-père sur son arrière-grand-père qui avait démarré pieds nus dans la vie, il ne pouvait que prendre exemple et se dire que malgré tout, il partait sur de meilleures bases pour reconquérir tout ce qui avait été perdu.