L'histoire de l'épilation laser - Joseph Barkley

Mon blogue

L'histoire de l'épilation laser

L'histoire de l'épilation laser - Joseph Barkley

Connaissez-vous l’histoire de l’epilation laser ? Comme pour beaucoup d’inventions, cette technique est née par accident. Vers les années 60, le laser fait son apparition en qualité de technique cosmétique, et il changera la relation entre l’être humain et son duvet !

En 1958, par hasard, Gordon Gould (17/07/1920-16/09/2005), un scientifique américain qui était en train de réaliser différents tests, à exposé son bras au fuseau d’un puissant rayon. En quelques secondes, le duvet s’est brulé sans produire aucun effet sur la peau. Il a alors développé l’idée d’amplifier un flash de lumière auquel il donne le nom de Laser (Light Amplification by Stimulated Emision of Radiation).

A l’époque, ce fait passa inaperçu, et il l’oublia lui même. Mais quelques années plus tard il s’aperçut que le duvet de son bras avait repoussé de façon irrégulière, et que certaines parties étaient restées sans aucune pilosité. Il associa rapidement cet effet à l’accident survenu au laboratoire quelques années plutôt, et commença à faire des recherches pour développer ce potentiel et l’appliquer à une nouvelle technologie épilatoire, celle du laser.

En 1960, Harold Maiman développe et dépose le brevet du Laser Rubi, qui fut le premier à être utilisé pour des applications dermatologiques. En 1994, les docteurs Anderson y Grossman, initient la “photothermolyse sélective” avec un Laser Rubi de haute puissance. Commence alors réellement l’épilation au laser.

Mais les recherches ne se sont pas arrêtées là. Les procédures ont évolué pour réduire les effets indésirables et augmenter l’efficacité. Des systèmes sont venus améliorer le confort, puis différents types de laser, pour l’application esthétique, se sont commercialisés : Rubi, Alexandrite, Neodimo, Diode…

En parallèle, d’autres dispositifs, non laser, à lumière pulsée ou IPL, sont apparus sur le marché avec les mêmes finalités. Mais il faut dire aussi que beaucoup de facteurs interviennent dans le choix de la technique à utiliser. Comme le type de duvet, le type de peau, ou encore la zone du corps, parce qu’en fonction de chacun de ces critères, l’efficacité des différentes techniques varie.

Mais savez-vous aussi que les anthropologues affirment que nous sommes destinés à perdre la totalité de notre pilosité ? Pour devenir des « singes nus », pour qui le système de réfrigération ou de réchauffement du corps sera bien plus évolué que celui des animaux qui gardent leurs poils ou qui les perdent en fonction des saisons. C’est cette même évolution d’ailleurs qui a amené l’homo sapiens à se dépouiller de son poil protecteur.

Mais en attendant cette évolution, l’épilation, dans ses différentes versions, continuera à nous être nécessaire.