Derrière notre voyage au soleil - Joseph Barkley

Mon blogue

Derrière notre voyage au soleil

Derrière notre voyage au soleil - Joseph Barkley

Pendant les périodes de vacances, j’avais proposé à ma conjointe, Virginie, de profiter du soleil du sud. En fait, je ne la voyais que rarement, à cause de son travail d’hôtesse de l’air. C’était aussi une occasion pour nous de retrouver un peu notre complicité. Ma proposition avait plu à Virginie, et c’est elle-même qui a fait notre réservation auprès de sa compagnie aérienne. De plus, nous avons bénéficié d’une réduction sur nos billets d’avion. Elle était tout excitée de se faire bronzer sur la plage. À notre arrivée à l’hôtel, l’accueil a été chaleureux, marqué par un cocktail de bienvenue. Seulement, l’hôtel affichait complet, alors que les touristes affluaient de toute part. J’avais alors peur que mon plan tombe à l'eau… Mais bon, ce fut vite réglé. Ainsi, nous nous sommes empressés de mettre nos costumes de bain. Virginie elle, avait mis un petit short, exhibant ses longues jambes. Ceci accompagné d’un bustier très saillant, mettant bien en évidence, sa jolie silhouette d’hôtesse de l’air. Je n’en revenais pas ! Je me suis rendu compte à ce moment précis de la chance que j’avais d’avoir une aussi belle femme à mes côtés. Arrivés à la plage, nous nous amusions comme des ados. Pendant ce temps, non loin de nous, des employés s’affairaient dans notre salle de bain pour y faire une inspection caméra canalisation. Le soir, j’ai suggéré à Virginie de ne pas manger à l’hôtel, en prétextant qu’il y aurait forcément beaucoup de monde. En fait, je lui avais réservé une belle surprise… Effectivement, j’avais réservé une table dans un restaurant ayant un cadre plus feutré et plus tranquille. Après le dessert, je lui avais dit que j’ai oublié mon portefeuille dans notre voiture de location. C’était juste un prétexte pour la laisser seule un moment. Toutefois, dans ma précipitation pour revenir la rejoindre, j’ai trébuché dans la piscine. En remontant vers la surface, j’étais complètement trempé. En fouillant dans ma poche, j’avais compris que j’avais perdu quelque chose dans l’eau. J’ai replongé pour chercher cet objet, mais en vain. Le responsable de l’hôtel s’est approché de moi, et m’a demandé ce qu’il se passait. Je lui expliquais la situation et il m’avait rassuré qu’il pouvait le trouver dans le fond du bassin. Inquiète par mon absence, Virginie est sortie du restaurant pour me chercher dehors. À ce moment précis, après avoir exploré le fond de la piscine, le sauveteur a crié : « Monsieur, j’ai trouvé votre bague ! » Je me suis agenouillé pour la récupérer tout en me tournant vers Virginie qui était derrière moi. C’est là qu’elle a tout compris. Et toujours à genoux, je lui ai ainsi demandé sa main. Elle me répondit avec un grand « OUI », suivi d’un tonnerre d’applaudissements de ceux qui avaient assisté à la scène.